Top

ITINÉRAIRE

Rotorua, située au centre de l’île du Nord, c’est le coeur de la vallée volcanique, entre parcs géothermiques et culture Maorie. L’itinéraire a dû être arrangé par rapport à la situation courante car de nombreux endroits étaient fermés. En effet tout ce qui concerne les villages de culture Maorie de Rotorua était fermé jusqu’à nouvel ordre suite au coronavirus et le faible tourisme qui en découle. Le volcan White Island, un volcan en activité au large de la Nouvelle-Zélande était également prévu mais une tragique éruption l’été dernier en décembre 2019 a fait 18 morts et de nombreux blessés. Ces touristes se sont retrouvés pris au piège sur l’île au moment de l’éruption et les excursions vers White Island sont à présent suspendues.

Un voyage Franco-Mexicain

En redescendant vers le sud de l’île, je repasse à Tauranga voir mes amis Latinos et j’embarque avec moi Isabel la mexicaine pour quelques jours de découverte. Nous voyagerons 9 jours sur les routes volcaniques de Nouvelle-Zélande de Tauranga à Wellington. Voici l’itinéraire de notre road trip dans la région volcanique.

Itinéraire du road-trip dans la vallée volcanique

Rotorua

En se baladant dans les rues de Rotorua, il est commun de ressentir cette odeur de souffre émanant de l’activité géothermique alentour. Malheureusement quasiment tous les lieux à visiter de Rotorua sont fermés ce qui fait perdre énormément d’intérêt à la ville… Entre forêts, parcs et villages Maoris, nous arrivons tout de même à avoir un bref aperçu de la région.
Village Maori Rotorua
Office du tourisme Rotorua

Culture Maorie

Nous avons trouvé un petit village Maori au sein de Rotorua, et c’est sûrement le seul lieu de culture Maorie que nous pouvons visiter avec la situation actuelle. Ce village n’est pas censé être un lieu touristique, puisque c’est un village parfaitement normal de familles Maories, de ce fait nous n’avons aucune explication sur la culture. Il n’empêche que la balade au milieu des fumerolles et des sources d’eau chaude est impressionante. Nous entendons l’eau bouillir sous nos pieds entre les maisons de ce village. Les sources font partie intégrante du quotidien de ces gens et certains cultivent même leur légumes au milieu des fumerolles, d’autres ont une source d’eau chaude en guise de jardin, à côté du linge qui sèche sur une corde au bon parfum de souffre 🙂

A part des photos, il n’y aura pas beaucoup d’explications !

Potager de fumerolles
Mon jardin c'est un volcan
Porte Maorie
Fesses Maories
Sculpture Maori
Zizi Maori

Cependant je n’ai pas réussi à percer le mystère religieux qui plane. Il y a une église, mais ils ont fait un mix sur les sculptures entre leur culture Maori et le christianisme… Je ne connais pas bien l’explication derrière cette association.

Une vierge maorie ?
Sanctuaire ?
Statuette Maorie

Les marques de la culture Maorie ne sont pas uniquement présente dans les villages des familles mais bien éparpillées dans toute la ville, notamment à government gardens.

Government gardens
Fesses Maories
Michael Jackson Maori

Parc Kuirau

Après ce village, nous nous rendons au parc Kuirau. Un parc en plein coeur de la ville de Rotorua où est concentrée la majorité des sources chaudes. Pour la petite histoire dans les années 80 les gens venaient s’y baigner, mais l’accès aux sources ont été fermé pour des raisons de sécurité.

Parc Kuirau
Isa aux racines d'un arbre

J’ai pu constater que les Pukekos – espèce d’oiseau natif de Nouvelle-Zélande – sont immunisés contre l’eau bouillante des sources de Rotorua ^_^

Pukeko sur l'eau chaude
Pukeko au Parc Kuirau

Dans ce parc il y a des dizaines de petites sources en ébullition, mais au cœur du parc se trouve un grand lac qui porte le nom du parc : lac Kuirau. Une légende Maorie raconte qu’une femme du nom de Kuirau venait se baigner tous les jours dans ce lac qui s’appelait le lac Tawakahu. A force de venir les dieux considéraient que ce lac lui appartenait et Kuirau faisait à présent partie de la nature. Mais soudainement un jour elle disparût sans aucune explication et personne ne la revit… Les dieux alors furieux ont envoyé toute leur colère sur ce lac qui s’est mis à bouillir. Depuis ce jour le lac est devenu une source thermal et a pris le nom de Kuirau en mémoire de la jeune femme disparue.

Le pouvoir du volcan

Le Mont Tarawera

Pour le 2e jour de notre séjour à Rotorua et parmi toutes les activités possibles restantes nous avons opté pour l’ascension du mont Tarawera. Il s’agit d’un volcan éteint mais il n’est pas possible d’y randonner seul, il faut partir avec une excursion organisée. Nous voilà partis pour 1H30 de route dans le bus tout terrain de Kaitiaki adventures jusqu’au pied de ce volcan. Les dernières 30 minutes de montée sont vraiment épiques. Une gravel road bien défoncée qui secoue le bus aux quatre roues motrices dans tous les sens. C’est marrant et bien sportif ! Le chauffeur met l’animation en nous faisant mettre les bras en l’air façon montagnes russes de Disneyland.

Bus tout terrain
Vue sur la vallée
Début de la rando Tarawera
Mont Tarawera

Le temps est magnifique, la vue également, nous voilà partis pour 2h de marche à l’ascension de ce petit volcan avant de redescendre par le cratère.

Direction le Tarawera
Vallée volcanique
Vallée volcanique
Vue sur le cratère
Magnifique arête du volcan

Nous arrivons presque au sommet et la vue sur la vallée et sensationnelle. C’est extraordinaire de pouvoir marcher là. Devant nous, un rocher parfait pour une photo… mais le guide a cassé toute la magie quand il a annoncé que c’était « LE SPOT PHOTO INSTAGRAM » .

Et si on n’a pas Instagram on est autorisé à faire la photo ?

Pose de volcan
Photo jump

Nous voilà au sommet avec une vue à 360° sur toute la vallée de Rotorua. Des volcans et des fumées éparpillés un peu partout dans la vallée, la décor est magnifique, nous apercevons même la ville de Rotorua de l’autre côté du lac.

Panorama du sommet avec vue Rotorua

Pour la petite explication, la vallée de ce volcan est la plus jeune vallée volcanique au monde. Sa tragique éruption de 1886 a tué 153 personnes et détruit les trois villages alentours : Te Ariki, Moura et Te Wairoa. Durant ses quatre heures d’éruption, le volcan Tarawera a libéré deux kilomètres cubes de lave détruisant également les merveilleuses terrasses roses et blanches de silice.

Il est temps de redescendre par le cratère au milieu de la caillasse et du sable noir. Une pente vertigineuse, c’est une expérience unique et c’est très rigolo surtout si on descend en courant.

Terrasses roses et blanches
Redescente par le cratère

Cette excursion organisée a bien évidemment un coût de 149 $NZ = 80€, contrairement aux randonnées libres gratuites, mais nous n’avons pas regretté un instant l’expérience. Les commentaires mentionnaient « La meilleure activité de Rotorua« , et à présent on n’en doute pas une seconde. Le temps magnifique nous a bien sûr aidé à apprécier ce mont Tarawera.

WAI-O-TAPU

Les grands geysers de Rotorua à Te Puia étant fermés, nous continuons la visite géothermique de la région par Wai-o-Tapu heureusement ouvert. Un immense parc avec une balade libre de 3km à serpenter entre les différentes sources d’eau, bains de boues, et même pétrole en ébullition. Toutes sont différentes et il y a des explications pour chacune d’elles ce qui rend la visite très intéressante. On en apprend énormément sur les différents minéraux et l’origine de ces lacs multicolores.

WAI O TAPU
Effondrement volcanique
Wai o tapu
Sources de Wai o tapu
Geyser de Wai O Tapu
Bisou Lézard

Piscine de champagne

Non ce n’est pas une vraie piscine de champagne, mais son nom lui vient de la forte émanation du dioxyde de carbone qui remonte à la surface et provoque des micro bulles similaires à celles du champagne. Formée il y a 900 ans suite à une éruption hydrothermale, la piscine a une profondeur de 65m et sur cette distance l’eau passe de 260°C en profondeur à 74°C en surface. Histoire de faire un petit peu de chimie minéralogique. Les bord de la piscine de champagne met en évidence des dépôts d’orpiment et de stibine, deux espèces minérales issues du sulfure.

Palette artistique
Champagne pool

La Champagne pool est accolée à des formations en terrasses et un bassin multicolore nommé « Artist’s palette » – La palette d’artiste. Et on comprend le rapprochement lorsqu’on voit les merveilleuses couleurs éclatantes jaunes, bleues et oranges.

Terrasses wai o tapu
Eaux chaudes
Palette artistique

La promenade continue jusqu’à un lac vert. Contrairement aux sources d’eau précédentes, sa couleur verte n’est pas donné par les minéraux du centre de la terre mais plutôt par la prolifération d’algues du fait des eaux chaudes qui se déversent dans le lac.

Hibouuuuux
Bisou Lézard
Un lac vert

Le clou du la visite est un autre lac vert. Cette fois ce n’est pas les algues mais bien les minéraux, et il s’agit d’un vert si vif et fluorescent que sa couleur est incroyable et ne semble pas naturelle !

Lac fluorescent !

Avec le recul, aucun regret de ne pas avoir pu visiter les geysers de Te Puia.  La balade de Wai-o-Tapu est largement suffisante et complète pour observer l’ensemble de l’activité volcanique de la région.

HUKA Falls

Sur la route du parc national du Tongariro, nous faisons une autre pause autour de la ville de Taupo. Ville très intéressante en été de part toutes les activités baignade et rafting qu’elle propose mais pour nous le combo hiver et mauvais temps ne nous fait pas rester ici. Nous passons simplement voir les Huka Falls, situées sur le fleuve Waikato. La force du torrent est impressionnante !

Huka Falls
Huka Falls

A présent direction le parc national du Tongariro, lieu de tournage principal pour la terre du milieu du Seigneur des anneaux.

🔥309 vues
7

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Poster un commentaire