Top

Attention cet article contient des photos de fesses !

 

Phuket de jour

Pour le Phuket de jour, nombreuses sont les belles plages pour aller se reposer. Mais toutes ne sont pas si belles que ça. Les plages les plus facilement accessibles et les plus connues comme Patong Beach, Karong Beach sont sympa mais surtout très touristiques. Ce sont de longues étendues de sables, au sein d’une grande baie, avec une armée de transat, de restau, et de touristes… ce qui casse un peu l’idée des plages paradisiaques que l’on se fait. Phuket c’est tout sauf paradisiaque, mais l’avantage de Patong Beach est qu’elle est à 50m du centre ville. En revanche il existe des plages biens plus charmantes et isolées mais il faut aller les chercher.
Une voiture à l'image de la ville... du grand n'importe quoi
Aéroport de Phuket
Au sud de Phuket
Noix de coco sur la plage de Patong

Ya nui beach

Facilement accessible par la route mais l’inconvénient c’est qu’elle se situe quasiment au plus bas de la pointe de Phuket donc il faut 30min de route depuis la ville avec un scooter, et en transport local je n’en parle même pas !

Ya nui beach

Nui beach

Même si son nom ressemble à la précédente Ya Nui beach, elle n’a rien à voir. Aucunes (ou très peu) d’indications aident à trouver cette plage. Une fois qu’on est arrivé au parking il reste encore 3km sur une route en pente totalement impraticable en scooter, ce qui veut dire qu’il faut y aller à pied. Des petits malins ont pensé à tout et font payer la navette en 4×4 pour 100 bahts – 3€. Pour ma part j’ai préféré marcher 🙂  une fois à la plage, il faut payer une entrée de 100 bahts. Et ceux qui reviendront avec la navette paieront a nouveau 100 bahts. Ça peut faire cher pour une journée plage, mais la crique isolée est tout de même très jolie et il y a un petit resto sympa pour manger. Pour ma part ça m’a coûté 100 bahts donc ça passe, mais 300 bahts – plus un éventuel resto – c’est clairement excessif pour ce que c’est !

Nui beach
Nui beach

Le principal en voyage c’est de savoir s’amuser tout seul !

On s'amuse comme on peut

Laem Sing beach

j’ai lu beaucoup d’histoires sur cette plage. C’est une des plus belles plages de Phuket et elle était la plus réputée cependant un jour, le propriétaire du terrain entre la route et la plage a décidé d’en interdire le passage ce qui a rendu inaccessible la plage. Aujourd’hui c’est toujours le cas mais il est possible d’y accéder en longeant les rochers de la côte depuis la plage précédente, ou bien en payant un bateau. Pour ma part j’ai fait la petite marche de 5min du bord de mer depuis Surin beach et en effet en arrivant sur Laem Sing est une autre dimension. La plage est relativement sauvage et isolée, il n’y a presque personne, du sable fin, de l’eau turquoise et c’est l’endroit idéal pour se reposer en paix 🙂

Laem sing beach
Laem sing beach

Phuket de nuit

C’est une ville très touristique, beaucoup de foule donc il fait faire attention aux pick-phuket – oui j’ai été payé pour l’écrire celle là !
Lorsque le soleil s’est couché, l’ambiance à Phuket n’est plus la même, notamment du côté de Bangla Road. C’est LA rue animée de la ville.
Bangla road , Phuket
Un happy hour qui dure toute la journée
Animations en tout genre, on peut passer d’un simple bar à rock, aux boîtes de nuits, ou salon de massage coquins et strip clubs ! Les massages avec possibilité de sexe sont tellement répandus que certains centres « normaux » sont obligés de le préciser sur leur devanture.
Salon de massage Phuket
Tout ce qui n’est pas -18 ans est ouvert sur la rue, donc famille, enfants et n’importe quelle personne présente à Bangla road de nuit pourra profiter du spectacle des filles qui « dansent » à moitié nue sur les bars et prendre les mêmes photos que moi. Oui « dansent » entre guillemets car elles ne sont pas très dynamiques et ont plutôt l’air de s’ennuyer ^^
Bangla road , Phuket
Bangla road , Phuket
Danseuse à Phuket
Au détour d'un distributeur de billets
Lorsqu’on est seul à boire une bière à un bar comme un alcoolique, de nombreuses filles viennent te voir puisque tu es la cible idéale et il faut savoir les esquiver sinon tu vas lâcher un salaire dans les « lady drinks ». Pour ton info le « lady drink » c’est un prix fixe que tu dois payer pour offrir un verre à une danseuse. Toi tu vas payer ta bière 80 bahts – 2€ – et si tu payes un lady drink ca sera minimum 250 bahts – 8€ – et en plus elle prend ce qu’elle veut… Donc là t’es deg si elle choisis un coca. Maintenant tu es prévenu !
Ma technique c’était d’annoncer clairement la couleur de « je vais pas te payer de verres« . Certaines s’en vont direct, alors que d’autres sont surprises et en rigolent ce qui m’a donné droit à quelques trophées souvenirs.
Une danseuse de bar
Jouer au puissance 4 avec une danseuse à Phuket
A bangla road
Drunk people in the area

De même pour les strip bars, j’ai beaucoup rigolé avec les rabatteurs. Je me suis posé boire un Mai Tai dans la rue face à un gogo bar très réputé de Phuket, le Suzy Wong’s – réputé pour avoir été les premiers à instaurer la possibilité de fesser les filles sur scène. Alors que je buvais à côté d’eux j’ai rapidement pu observer les différents comportements des gens:

  • – les super coincés : ils tracent et regardent tout droit en faisant des gros yeux de choqués (pourquoi se baladent-ils à bangla road ?)
  • – les faux naïfs : ils passent devant le club, le regard surpris mais curieux comme s’ils étaient dans un musée « mais qu’est ce que c’est ça ? » Puis ralentissent comme s’ils attendaient qu’une force spéciale les pousse à l’intérieur, jusqu’à ce que le rabatteur les invite à rentrer et c’est à ce moment qu’ils font une tête de « oh ? je ne sais pas à quoi m’attendre mais ok pourquoi pas » alors qu’ils savent très bien ce qu’ils sont venus faire…
  • – les curieux timides : ils veulent rentrer mais n’y arrivent pas et ainsi repassent plusieurs fois devant le club pour repérer et attendre de se laisser convaincre, c’est très drôle à voir.
  • – les connaisseurs : il n’y a même pas besoin de leur faire signe, ils vont droit au but et rentre dans le club comme s’ils venaient là tous les jours.
C’est en analysant tous ces comportements que j’ai beaucoup rigolé avec les rabatteurs et même jusqu’à décrocher un nouveau boulot de rabatteur en Thaïlande.
Bienvenue au Suzy wong
Mon nouveau boulot

Bien que je me sois beaucoup marré avec ces monsieurs, à Phuket je n’ai pas fait que la Bangla road… j’ai aussi mangé une merveilleuse langouste cuite à la vapeur que j’ai choisi dans l’aquarium ! C’est triste pour elle mais c’était vraiment délicieux 🙂

Miam la langouste

Full moon party

Le jour de mon arrivée à Phuket, je vois des affiches FULL MOON PARTY pour le lendemain. C’est l’occasion ou jamais, je saisis l’opportunité et achète un billet d’entrée qui coûte quand même 30€…

Le jour J, il y a des navettes gratuites depuis le centre ville direction le Paradise, club organisateur de l’événement. Alors c’était une soirée très sympa mais j’en ressors tout de même déçu par rapport à mes attentes et à tout ce qui se raconte sur la « full moon party ». Pour résumer c’est une soirée en plein air, les pieds dans le sable sur la plage, avec cocktails, aire de beer pong, scène avec DJ… voilà.  y Je m’attendaisà une soirée de  dimension intergalactique mais il y a les mêmes soirées l’été sur la côte d’Azur 🙂

NB : les vraies full Moon se trouvent sur les îles de Koh tao et Koh Phangan. Mais après avoir rencontré des voyageurs y étant allé, c’est vraiment la même chose qu’à Phuket en plus grand.

La seule chose qui était vraiment chouette et originale par rapport à une soirée classique sur la plage, c’est le spectacle de feu qu’il y a eu à plusieurs moment de la soirée. Très impressionnant !

Full moon party
Spectacle de feu à la full moon
🔥116 vues
1

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Poster un commentaire