Top

Ville du dieu Shiva

A 5km de Kathmandou, c’est un des centres les plus sacrés du pays. Le nom est tiré de Pashupati, un des nombreux noms du dieu Shiva.

Pour la petite histoire, les bâtiments actuels sont l’oeuvre du rajah Patrap malla au XVIIe siècle. Dans son harem de 3000 concubines il viola une fillette impubère qui en mourut et pour se repentir il s’exila 3 mois à Pashupatinath pour agrandir et enrichir le sanctuaire.
Pashupatinath lieu sacré
Un Sadou en sieste
Un Sadou qui va bien

Les crémations c’est pas Jojo

De nombreuses crémations se déroulent le long de la rivière Bagmati qui traverse Pashupatinat. Il y en avait lorsque nous y étions et l’air que l’on respire a une odeur très particulière… C’est comme une grillade de barbecue – donc plutôt coool – mais avec un arrière goût étrange. A présent je saurai identifier l’odeur d’un mort grillé !
Cette rivière se jette dans le Gange, ainsi les crémations ont la même valeur qu’à Varanasi (Bénarès), ville symbole en Inde.
Crémation à Pashupatinath

Un rituel sacré

La procession se déroule selon un rituel sacré.
Les corps sont disposés sur des plateformes carrés, à droite du pont pour les pauvres et à gauche pour les riches. Puis le corps doit être orienté vers le nord – direction de l’Himalaya. Le fils aîné a la charge de mettre le feu au bûcher de son père après lui avoir versé de l’eau dans la bouche. Si la mère décède c’est le fils cadet.
A l’époque dans la religion Hindoue, lorsqu’un homme mourait, la veuve devait s’immoler en même temps sur le bûcher… Sympa !
🔥53 vues
0

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Poster un commentaire