Top

Au coeur de Luang Prabang

Ce matin là dès 7h, me voilà à déambuler dans les rues de Luang Prabang. J’aime me balader tôt le matin dans les villes, c’est pour moi le meilleur moment pour s’imprégner de la vie locale. En effet à cette heure-ci, la ville s’éveille, les locaux préparent leur magasins et vont au marché. Il y a de activité dans les monastères et la chaleur n’est pas encore trop présente dans les rues ce qui rend la promenade plus agréable. Bien que touristique, Luang Prabang est une très jolie ville qui mérite qu’on s’y perde la journée, entre temples et étroites ruelles.
Je prends le temps de m’arrêter et me pose quelques minutes pour observer les gens et la vie qui se déroule sous mes yeux.
Tuk tuk
Tuk-tuk à Luang Prabang
L'ombrelle-scooter, sport très répandu
Hééé le téléphone au volant !!! Ah non au Laos on a le droit
Le gang des scooters masqués
Vendeur ambulant
Noix de coco ?
Tu veux du poisson ?
Mamaaaan c'est trop génial le scooter !
Hé coucou toi !
Instant trop mignon <3
Rue tout mignonne
Rue principale Luang Prabang

La face cachée des moines

À tel point qu’en passant devant un temple je repère des petits moines grimpant à l’étage d’un bâtiment comme des chimpanzés. Je m’approche discrètement et les observe avec un sourire admiratif mais rapidement je suis grillé, et deviens leur centre d’intérêt. Je m’approche du bâtiment qui semble être leur école ou leur dortoir, je ne distingue pas bien ce qu’il y a à l’étage et par respect, ne sachant pas quels sont mes droits avec eux vis à vis de la religion, je ne me permets pas de visiter et reste timidement au pied des escaliers.
Les moines acrobates

Une dizaine de petits moines m’entourent pendant que les autres observent du 1er étage. Avec mes superbes phrases Lao, j’entame une conversation et leur fait comprendre que j’ai vu leur acrobaties ! Ils sont surpris de me voir dire quelques mots mais tels des enfants face à un inconnu, ils n’osent pas me répondre, sourient timidement, se cachent les uns derrière les autres et ça fait rire ceux restés à l’étage. Ils se mettent à me toucher les bras, et tripoter l’appareil photo que j’ai en bandoulière alors je sors la GoPro pour immortaliser le moment. C’est à ce moment que j’ai découvert leur talent de mannequin ! Ils se sont mis à poser, faire des grimaces et on a pris tout plein de photos ensemble. Leur timidité s’estompant au fur et à mesure, plus ils se voyaient en photo et plus ils revenaient vers moi en faire d’autres. À tel point que ceux de l’étage, jaloux, sont descendus faire pareil ! C’était vraiment un moment magique et voilà pourquoi j’aime prendre le temps de découvrir une ville 🙂

Grimace de moine
Photo de groupe
Wesh mon pote
Avec mes potes les petits moines
C'est l'heure du goûter
Ma balade se poursuit entre les différents temples de la ville. Et plutôt qu’un long discours, voici les photos qui parlent d’elles même pour retranscrire l’ambiance de la ville.
Haw Pha Bang
Wat Xien Tong
Haw Pha Bang
Haw Pha Bang

Offrandes aux moines

La cérémonie des offrandes aux moines est un évènement phare de Luang Prabang. Tous les matins à 5h30, tous les moines, grands comme petits, sortent des temples et défilent dans la ville afin de recevoir des offrandes de la population locale : riz, fruits… Ils se nourrissent uniquement de ces offrandes et s’ils ne se lèvent pas le matin pour ce rituel ils ne mangeront pas de la journée. Pour ma part j’ai décidé de ne pas y assister pour plusieurs raisons :
  •  – il faut se lever très tôt, pour être aux alentours des  temples à 5h30.
  • – certaines personnes se sont levé tôt et n’ont jamais vu les moines près des temples. Car si tu rates leur passage c’est galère d’aller faire une chasse aux moines dans la ville !
  • – certains n’ont vu que 4 ou 5 moines ce qui rend la chose bien moins impressionnante que ce qu’on s’imagine être.
  • – c’est à la base un rituel religieux qui s’est transformé en attraction pathétique à cause de tous ces touristes qui veulent absolument voir des moines et au lieu de se tenir à une distance raisonnable de la procession, ils viennent manquer de respect en prenant 500 photos à 10 cm des moines – témoignages de backpackers qui y ont assisté, et c’est également l’écho de différents blogs.
Au final ce sont des moines qui viennent « juste » récupérer des offrandes. J’entends par là que voir des moines on peut le faire dans la journée, tout comme l’expérience que j’ai vécu avec les enfants.

Cascade de Kuang Si

Le lendemain, je loue un scooter pour aller aux chutes de « Kuang Si » dès 8h car les tours organisés n’y arrivent qu’à partir de 9h. Endroit très prisé de Luang Prabang, c’est l’excursion que tout le monde fait, et tous les backpackpacker m’ont prévenu : il faut arriver tôt pour ne pas être dans la horde de touriste qui arrivent en tuk-tuk.
Pour aller aux chutes de Kuang Si, deux possibilités :
  • – Arriver tôt : il n’y aura personne sur les photos et dans les bassin, ça sera calme mais malheureusement les couleurs ne seront pas au top car le soleil ne sera pas encore assez haut pour passer au dessus de la forêt.
  • – Plus tard dans la journée : tu auras des belles couleurs mais des centaines de touristes sur les photos, des gens qui se baignent en pagaille et des concours de selfie.
Cascades de Kuang Si
Cascades de Kuang Si
Je n’aurais pas pu faire la même photo une heure plus tard.
Les cascades sont très jolies, l’environnement fait un peu paradisiaque et je me balade dans la forêt alentour pendant près d’1 heure mais de mon point de vue, ça semble un peu surfait et pas trop nature donc encore une fois contrairement à la majorité des voyageurs, je ne dirais pas que c’est absolument magnifique et que c’est un lieu incontournable …
La plus connue de Kuang Si

Le parc à papillons

Pendant que se déroule le festival de selfies aux cascades de Kuang Si, je fais un stop dans un lieu peu fréquenté sur les conseils d’Alice – la voyageuse de Muang Ngoi – Le parc à papillons. La majorité des personnes arrivant aux chutes en tuk-tuk, ils ont un temps sur place limité et ne peuvent donc pas aller visiter les papillons – encore un autre avantage de louer un scooter. 
Il y a plein de plantes, j’apprends pas mal de choses et le jardin est très agréable pour se balader. Dans la serre à papillons j’ai l’impression d’assister à une chorégraphie aérienne avec ces différentes espèces qui volent dans tous les sens et butinent les plantent. Sur le côté un spécialiste m’explique les différents étapes de la vie d’un papillon avec devant lui les trois états : chenille, chrysalide, papillon.
Étant donné qu’il y avait deux papillons immobiles, je pensais d’abord à un présentoir fait exprès pour illustrer ses propos jusqu’à ce qu’il m’explique que les deux papillons venaient de « naître » une heure plus tôt pendant que j’étais aux chutes de Kuang Si.
Papillon trop classe
Parc à papillon
Etape 1 : Chenille
Etape 2 : Chrysalide
Etape 3 : Papillon - Né il y a moins d' 1h

Les chutes de Tad Sae

Avoir loué le scooter m’a permis d’aller voir ces chutes, mais malheureusement ce n’est plus la saison des pluies et les chutes sont sacrément asséchées. L’environnement n’en demeure pas moins joli et malgré la sécheresse je trouve plus agréable de me balader ici qu’à Kuang Si.

Coucher de soleil

Le soir il ne faut pas rater le coucher de soleil avec les belles couleurs sur le Mékong. Pour cela deux options :
  • – Grimper en haut du mont Phou Si et l’admirer avec les 800 chinois également présent là haut.
  • – Prendre un bateau pour une balade de 2h sur le Mékong avec presque personne, de la musique et un Mojito.
La deuxième solution est un peu plus chère mais a été testée et approuvée par Alice, et malheureusement pour moi n’ayant pas fait le mont Phou Si dans la journée je l’avais gardé pour le coucher de soleil… Grave erreur ! Mais tant pis. Alors la vue était magnifique, il n’y a rien à dire. Seulement il y a 10 fois trop de monde là-haut pour la capacité d’accueil. En plus de ça, la connerie humaine fait que au moment du coucher de soleil, tout le monde veut la photo du premier plan donc les gens se marchent dessus, crient, s’énervent, se gênent mutuellement sur les photos. Je n’exagère rien, autant le soleil offrait un spectacle magnifique mais les gens c’était chacun pour soi comme si c’était la fin du monde. Certains ont même dépassé les barrières pour grimper en tongs, bière a la main sur des rochers interdits… ils ont manqué de glisser et de se fracasser ! Mais pas étonnant c’était deux Français.. puis ça a donné des idées aux Américains et Allemands qui suivaient.
Plein de chinois
Trouver le meilleur spot pour le coucher de soleil...
Pour ma part, je suis arrivé vers 16h/16h30 pour un coucher à 17h30/18h afin d’être bien placé. J’ai failli capituler en voyant le monde mais au final j’ai réussi à me faufiler pour être assis sur le parapet, les pieds dans le vide. De cette façon j’étais en première ligne, et assis au niveau du sol je ne gênais personne. L’appareil photo posé sur une planche de bois face à moi jusqu’à ce qu’un type surgissant de nul part se faufile entre l’arbre et le poteau au lieu de passer derrière moi puis bouscule violemment le trépied qui manque se s’éclater par terre…. Rrrrh !
Bref j’ai fait le coucher de soleil au mont Phou Si.
Timelapse mont Phou Si
Coucher de soleil à Luang Prabang
Coucher de soleil à Luang Prabang
🔥62 vues
2

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Poster un commentaire