Top

Col du Renjo La – 5360m

Nous ne redescendrons pas en dessous des 4000m – voire 4700m – durant les 12 prochains jours. On est bien loin des petits villages du bas de la vallée, les paysages ont changé tellement rapidement sous nos yeux, c’est grandiose !
Le passage à Lungden se fait bien et nous permet une légère acclimatation – 4200m – avant d’attaquer le col. Courte nuit avant de partir en direction du col du Renjo La. Le début fût très agréable avec un lever de soleil sur les montagnes. Nous avons traversé des paysages uniques. Un décor lunaire se dessinait sous nos yeux : roche grisâtre, lac asséché, cratères, sable… La suite fût moins drôle puisque c’est à ce moment là que commença le mal de tête du fait de l’altitude. A chaque pas, ça tambourinait là dedans, cette marche me paraissait interminable ! La montée était difficile, et de plus en plus raide. Au loin je voyais les drapeaux du col, mais ils ne semblaient jamais se rapprocher ! Le mental a dû prendre le relais, mon corps profitait pleinement de chaque petite pause et je me sentais comme bourré avec une migraine incurable. Les drapeaux signalant le col étaient à présent à quelques mètres de moi.
Vue du col du Renjo la

Un spectacle magique

Alors que je montais, de là où j’étais il m’était impossible de voir ce qui se cachait derrière le col, impossible d’imaginer la claque que j’allais prendre. Et là BAM ! Me voilà arrivé, je vois des sommets se dessiner à mesure que j’arrivais jusqu’à ce je distingue entièrement la vue qui s’offrait à moi. C’était simplement magique… L’Everest droit devant avec tous ses petits frères donnait une vue imprenable de l’immensité devant laquelle je me trouvais ! Mon corps réalisa qu’avec l’intense effort qu’il venait de produire, il venait de s’offrir une place au premier rang à ce merveilleux spectacle. Submergé d’émotion, quelques larmes ont coulé !
Le mal de tête a continué toute la descente jusqu’au lac Gokyo – 4700m. Mais descendre pendant 1h face à l’Everest et à ce lac d’un vert éclatant aide à mettre de côté la douleur.
Vue du col du Renjo la
Notre superbe équipe
Gokyo lake
Sur la route de Gokyo
Un Yak au lac Gokyo
Drapeaux au col du Renjo La
Face à l'Everest

Photos de nuit

Un Doliprane a réglé le problème et j’ai retrouvé une forme olympique. A tel point que j’ai profité de la clarté de la nuit pour aller faire quelques photos sur la moraine au dessus du Lodge.
Photo de nuit au desssus du lac Gokyo

Gokyo Ri

L’ascension pour le Gokyo Ri5357m – est prévue le lendemain matin à 6h pour les motivés. Elle est optionnelle car c’est un aller retour depuis le lac – 700m de denivelé. Vu comment j’ai morflé pour le col je me tâte à choisir l’option repos… Finalement je n’avais pas envie d’être frustré et je me sentais plutôt bien au réveil. Du coup chaud pour le Gokyo Ri ! Il fait un temps magnifique, tout le monde est surexcité, on voit le sommet du pic depuis le lac, ce n’est pas trop raide ça semble easy. Mais au bout de quelques mètres on déchante, l’altitude nous rappelle que ici même faire 700m de dénivelé c’est pas comme une balade à 2000m… La respiration est difficile mais la vue est bluffante au fur et à mesure de la montée. J’ai envie de m’arrêter là en plein milieu car c’est déjà magnifique mais l’Everest est caché … et on ne le voit qu’au sommet du Gokyo Ri .. donc allez on donne tout ! A la hauteur de sa réputation et des attentes, le panorama à 360 en haut du Gokyo Ri valait clairement l’effort. L’aller retour a pris un peu moins de 4h et au final ce n’était que l’échauffement de la journée. Car une fois en bas, le temps d’un petit encas et on est parti pour la prochaine étape : la traversée du glacier.
Départ du Gokyo Ri
Au sommet du Gokyo Ri
Gokyo Lac
Wesh à 5300m
Vue au sommet du Gokyo Ri

Le glacier de Ngozumpa

Ngozumpa en Népalais signifie la convergence de 5 glaciers, Dawa nous l’explique dans l’épisode 4. Il est le plus long de Himalaya avec 36km. Actuellement il est entièrement recouvert de caillasse mais c’est une expérience géniale de marcher dessus. Ce glacier est immense et quand on voit la limite de la moraine on prend conscience de la fonte et de la taille qu’il pouvait avoir à sa formation. De l’autre côté du glacier, nous arrivons Taknak – 4700m.
Panorama du Ngozumpa glacier
Un smiley de glacier
Nzogumpa glacier vu du Gokyo Ri
Petite pose !
🔥70 vues
2

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Commentaires:

  • Avatar

    Lilou

    3 novembre 2019

    Formidable ,passionnant, Toto tu nous permets de découvrir cette immensité splendide avec émotion.
    Nous avons un réel plaisir à te lire. Bravo à tous les 2 pour cette fantastique expédition.
    Nous avons hâte de lire le prochain épisode ,bises Lilou et Patrick

    reply...

Poster un commentaire