Top

Quel ticket ?

Pour visiter les temples d’Angkor il existe différents types de ticket :
  • – 1 jour
  • – 3 jours
  • – 7 jours
NB : pour gagner du temps le premier jour il est possible d’acheter le ticket à la billetterie la veille jusqu’à 17h30.

Le site d’Angkor, classé au patrimoine de L’UNESCO est tellement vaste que 1 jour me semblait bien trop peu pour avoir le temps de profiter, surtout en comptant le temps de photo/vidéo… Alors c’est parti pour le pass 3 jours. L’entrée représente une bonne partie du budget dans mon voyage – 62$ pour 3 jours – mais c’est tellement beau et incontournable que le prix est vite oublié.

Wat Else

Quand on se balade à Angkor on comprend vite que « Wat » ça veut dire « Temple », et il n’a pas dû leur falloir longtemps pour la trouver celle là
Jeu de mot Ramoucho (Wat = temple)

Quel circuit ?

Pour se balader entre les temples, il y a globalement deux circuits. Un petit de 12km et une grande boucle d’environ 25km, mais il est tout à fait possible de faire un mix des deux et d’aller où bon te semble. Cependant, je m’attendais à me balader dans une immense forêt  sur des chemins de terre mais en réalité ce sont des longues lignes droites goudronnées et les temples sont situés sur le bord de la route tout au long du parcours. Au final il n’y a pas 50 choix, on est obligé de suivre la route, donc de faire la grande ou la petite boucle 🙂

Tuk-tuk ou vélo ?

Une récente loi interdit aux étrangers de circuler en scooter dans toute la ville de Siem reap, ce qui te laisse deux options : tuk-tuk ou vélo. Cependant après m’être renseigné il se trouve que la loi est un peu bancale et c’est plutôt « les touristes ayant des scooter venant de tel loueur passeront nickel, alors que ceux d’un autre n’ont pas le droit de circuler… ». Tout compte fait il est possible de circuler à scooter mais fortement pas recommandé car il y a beaucoup de policiers sur le site d’Angkor.
L’option tuk-tuk coûte 15$ la journée complète pour le petit circuit et 25$ pour le grand. C’est très intéressant et reposant si on est 2 ou plus afin de pouvoir diviser le prix. En revanche, étant seul j’ai opté pour le vélo à 3$ la journée !
De plus pour faire un lever ou coucher de soleil il faut payer un supplément au tuk-tuk alors que le vélo tu l’as depuis la veille au soir et pour 24h.
Néanmoins, info utile : il faut savoir que les temples se situent à 8km de Siem Reap en plus de la distance de la boucle. Cette info peut être déterminante selon ton niveau de sportivité 🙂
Mon moyen de transport à Angkor

1er jour 

Sunrise sur Angkor Wat

Surmotivé, réveil à 4h30 pour le lever de soleil et me voilà lancé dans la nuit avec la frontale sur mon magnifique vélo hollandais. Le site d’Angkor ouvre à 5h du matin, j’y arrive à 5h15 c’est plutôt pas mal !
Alors que tous les tuk-tuk se dirigent vers la porte Ouest du temple Angkor Wat, je me rends à la porte Est pour y déposer mon vélo en anticipation de la suite, puisque comme d’habitude je compte faire la grande boucle dans le sens inverse – j’ai lu cette astuce sur un blog, et ça fonctionne plutôt bien – Il n’y a personne à la porte Est puisque ce n’est pas le sens « normal » de la boucle.
Angkor Wat au lever du soleil
Le Angkor Wat c’est LE temple pour le lever de soleil, il est sûrement le plus célèbre du site et surtout le mieux conservé. Après quelques minutes de marche dans la forêt avec la frontale, j’arrive devant le temple qui commence à être légèrement éclairé par les premières lueurs. Cependant pour avoir la meilleure vue, je suis obligé de faire le tour pour aller face au soleil côté Ouest avec tout le monde, mais ce n’est pas une surprise.
Le lever de soleil devant ce temple avec son reflet dans le lac est tout simplement magnifique.
Angkor Wat au lever du soleil
Angkor Wat au lever du soleil
Angkor Wat
Une fois le jour levé, c’est le début de la visite de ce temple imposant. Forcément il y a du monde et j’y reste un moment pour profiter des belles couleurs du lever de soleil avant de regagner mon vélo côté Est alors que tous le monde repartira côté ouest.
Je ne suis pas seul
Vue depuis Angkor Wat
Couleurs de lever de soleil
Angkor Wat au matin
Bonjour Angkor Wat

Des temples des temples des temples

S’en suis une succession de temples plus ou moins jolis. Certains étant encore bien conservés, d’autres de véritables ruines. Certains sont juste en bordure de route, d’autres un peu plus perdus dans la forêt. j’ai pris beaucoup plus de plaisir à visiter ceux en retrait dans la forêt car au delà de l’aspect antique de ces temples c’est bien plus impressionnant de les voir couverts de mousse, de branches avec des arbres totalement enracinés dans le temple qui poussent sur la pierre. Depuis plusieurs siècles, la nature évolue dans son espace et prend possession de ces temples ce qui donne une atmosphère bien plus mystérieuse et intéressante à mon goût.
Les portes du domaine d'Angkor
Angkor temple
zBRAAAA
Ta Som

Par exemple le Angkor Wat qui est tout de même impressionnant car c’est le mieux conservé, m’a laissé moins contemplatif que le Ta phrom qui lui est entièrement rongé par la nature. Aussi car du fait de ce côté sauvage, il est facile de se perdre dans le labyrinthe du Ta Phrom alors que le Angkor Wat est vaste et épuré.

Des portes des portes
Dans la forêt d'Angkor
Baray temple
Porte magique
Quoi qu’il en soit, sur tous les arrêts de temple que je fais, il n’y a jamais personne ! Au maximum nous sommes 3 dans le temple et c’est tellement agréable de s’y balader sans personne. Ça laisse le temps d’admirer dans le calme et de faire quelques photos débiles 🙂
Toute petite porte
Shooting the temple
Pour faire la grande boucle il faut pas avoir peur de pédaler car les distances entre les temples sont parfois assez longues avec de grandes lignes droites monotones mais j’ai trouvé que ça passait assez vite.
J’ai commencé à retrouver quelques touristes seulement en début d’après midi alors que j’arrivais sur la fin de la grande boucle. Les deux temples qui me restaient sont communs avec le parcours de la petite boucle donc comme je commençais à saturer depuis 5h du matin, j’ai décidé de rentrer à Siem Reap.
Nénuphar blanc

2e jour

Angkor Thom

Vu qu’il ne me reste plus que la petite boucle à faire et 2 jours de visites, je prends mon temps et ce matin c’est énorme grasse mat !
Les deux temples qui me restent sont Angkor Thom et Ta Phrom. Je ne pensais pas être aussi vénéré au Cambodge et suis très flatté d’avoir un temple à mon nom 🙂 – en réalité Angkor Thom signifie « le Grand temple » car Angkor Thom est en deux parties et donc très long à visiter. Pour ce qui est de Ta Phrom, je me le réserve en dernier car c’est le plus sauvage.

J’arrive à Angkor à 12h  🙂 ! Vu l’heure et comme je me dirige vers les temples les plus réputés dans le « tuk-tuk tour » je m’attends à arriver dans la cohue. Que nenni ! L’heure du repas mêlé à la chaleur assommante ont eu raison des chinois – je n’ai rien contre eux, simplement ils représentent 90% des visiteurs de Angkor et arrivent par groupe 50 – Encore une fois j’arrive au Angkor Tom avec presque personne et c’est génial !

Portes aérées au sommet du Angkor Thom
Tintin et l'oreille cassée
Un temple à mon nom ^_^
Entrée du Bayon
Bayon temple - Angkor Thom
Vue du Angkor Thom
Angkor Thom
J’y reste assez longtemps pour faire des photos et tourner de superbes séquences pour mes prochains épisodes, à tel point qu’il est 15h et que le nombre de touristes commence à augmenter considérablement… Je déguerpi rapidement pour me rendre au dernier temple le Ta Phrom.

Overdose de chinois

C’est la fin de journée et si j’ai eu beaucoup de chance jusqu’à présent, là ce n’est plus la même sur Ta Phrom ! Le temple est rempli de touristes. C’est absolument horrible déjà visuellement car il est impossible de faire une photo normale sans une nuée de chinois, mais c’est également affreux pour se déplacer. On avance au pas et en file indienne. Le temple a l’air magnifique mais c’est juste insupportable !

J’ai envie de crier « sorteeez moi de là !«

Il commence à y avoir du monde
Les poses de Chinois

En plus de ça, les chinois n’ont vraiment aucun respect ils te bousculent et te passent devant pour aller faire leur selfie devant les arbres alors que nous sommes plusieurs à attendre notre tour… ils ont vu qu’on attendait mais c’est pas grave. Bref c’est l’anarchie ça me gonfle, et ça agace également les autres personnes qui sont à côté de moi. Résultat je ne fais que repérer le temple pour revenir demain matin à la première heure sans personne j’espère.

Coucher de soleil

Mais tout ceci c’était surtout pour attendre l’heure du coucher de soleil pour voir les belles couleurs orangées éclairer la jungle d’Angkor.
Dès 17h je me dirige vers un temple stratégique pour le panorama. Il y a du monde mais cela reste raisonnable et c’était tout de même attendu. J’arrive à m’assoir sur le bord du temple en première ligne et profite de ce magnifique soleil brûlant qui se couche dans la forêt.
Coucher de soleil à Angkor
Coucher de soleil sur Angkor
Coucher de soleil à Angkor

3e jour

Ta Phrom : le temple de Tomb Raider

Vu qu’il ne me reste que ce temple, je décide d’y aller à l’ouverture pour maximiser mes chances d’être seul mais également pour ne pas perdre trop de temps sur la journée vu que je souhaite visiter les villages flottants.
Mais où est Tomb Raider ?
Le temple ouvre à 7h30, me voilà devant à 7h25 c’est jackpot il n’y a personne !
De suite l’atmosphère est différente de la veille. C’est calme, il n’y a personne et entre les rayons de soleil qui percent les arbres et le bruit ambiant de la forêt ça donne une dimension bien plus terrible à ce temple. Ce temple est celui que j’attendais le plus, après qu’il m’ait été gâché par la horde de chinois, j’ai finalement réussi mon pari d’en profiter dans le calme absolu. Au delà de son aspect sauvage, il est très connu pour avoir été le décor du film tomb raider et une fois sur place je comprends pourquoi.
Tomb raider à Angkor
Ta Phrom
Soleil pénétrant dans le Ta Phrom (Tomb Raider)
Arbre surplombant le Ta Phrom (Tomb Raider)
Au passage d’un édifice du temple, je rencontre un photographe qui m’explique que déjà par rapport à l’année dernière il est à présent très difficile de faire des belles photos « nature » de ce temple puisqu’il y a des barrières, et des plateformes de renforts un peu partout.
Il ne s’écoule pas longtemps avant que le temple se remplisse de touristes. Dès 8h15 ce n’est déjà plus la même ambiance mais j’en ai déjà bien profité.
Cachette d'arbre
Ruines dans le Ta Phrom
J’ai énormément apprécié Angkor ainsi que d’avoir pris le temps de m’y balader pendant 2 jours et demi, cependant j’ai été légèrement déçu par le tourisme de masse qui s’y développe. Avant d’y arriver je m’imaginais m’aventurer dans une immense forêt et découvrir les temples cachés qui font la réputation de Angkor… En réalité, c’est une route goudronnée qui sillonne la forêt. On ne peut pas vraiment s’aventurer, les temples bordent la route et des dizaines d’enfants et vendeurs ambulants en tour genre sont postés devant les temples ce qui transforme la visite en pure parc d’attraction et casse littéralement ce côté mystérieux de découvrir des temples antiques.

Les villages flottants : Kampong Khleang

Retour a Siem Reap pour récupérer un scooter et filer à 40km de la ville, en direction des villages flottants qui bordent le lac Tonlé Sap.
Tous les villages se ressemblent donc j’en ai choisi d’en visiter un seul, à savoir Kampong khleang.
Actuellement ce n’est pas la saison des pluies donc le niveau de l’eau est assez bas mais quand on aperçoit ces maisons de pêcheur perchés sur des pilotis à plusieurs mètres au dessus de l’eau on imagine ce que ça peut donner lorsque le niveau est à son maximum.
Je pose le scoot et me balade dans le village, afin de découvrir un petit mieux ce qui s’y passe.
Portrait
Village sur pilotis de Kampong Khleang
Papi qui traverse la rivière
Harengs séchés
Maison sur pilotis
Enfants à Kampong Khleang
Kampong Khleang

Le village est relativement grand, et il y a une odeur nauséabonde partout où je passe. Je comprends vite l’origine lorsque je vois devant chaque maison des filets entier de petits poissons qui sèchent au soleil – qui semblent être des harengs.

Harengs séchés
Enfants jouant dans le village

L’apéro improvisé 

Lors de la balade dans le village, je me fais appeler par trois gars qui mangent et boivent par terre sur leur terrasse. Habitué aux moments de partage Laotiens je vais à leur rencontre. C’est ainsi que je le retrouve assis avec eux, à boire des bières et partager leur repas. Niveau dialogue c’est comme le Laos, ils ne parlent pas un mot d’anglais et je n’ai pas internet pour traduire donc ça ne sera que rigolade, photos, grimaces, le tout avec une musique assourdissante à un niveau sonore tel que la musique est susceptible d’être entendue dans le village voisin… Il n’y a pas un seul touriste dans ce village, donc ma présence est vite repérée et attire plusieurs jeunes curieux qui viennent se mettre en cercle avec nous.
Santé !

Il me propose de partager leur repas mais ça ne me fait trop rêver … après plusieurs relances je me laisse tenter et attrape un morceau de ce qu’il y a face à moi en leur demandant « FISH » ?  Ils hochent la tête en signe d’affirmation. Enfin je ne suis pas bien sûr vu qu’ils ne comprennent pas un mot d’anglais… mais étant donné qu’en Thaïlande et au Laos ils mangent des petits poissons séchés et qu’ici je vois des harengs partout devant les maisons je n’ai absolument pas imaginé autre chose que du poisson ! C’est au moment de prendre un morceau que j’attrape un os …

Ah c’est marrant les poissons Cambodgiens ils ont des os ?

Hum il y a une arnaque quelque part, mais je n’arrive tout de même pas à identifier la viande que ça peut être. Je leur montre le morceau et tente de leur demander à nouveau, puis ils se mettent à imiter l’animal, on se croirait dans « Time’s up » sauf que soit ils le font très mal soit c’est un animal que je ne connais pas ^_^

Mais qu'est ce donc ??

Le papi insiste pour que j’en reprenne et ce n’était pas SI mauvais donc j’accepte. Mais je suis tout de même intrigué j’aimerai bien savoir ce que je mange. Si c’est un animal typique du Cambodge que je ne connais pas je suis curieux de voir à quoi il ressemble 🙂  J’essaie de leur montrer le téléphone pour qu’ils me montrent une photo (car sur le mien je n’ai pas internet) mais même ça il ne comprennent pas. Après de longues minutes un jeune arrive avec son Smartphone, et même s’il ne parle toujours pas anglais il semble plus débrouillard et je lui montre son smartphone en lui montrant également le petit morceau de viande. AH IL A COMPRIS, je vais enfin savoir ce que c’est !!

Il retourne son smartphone et lorsque je vois la photo… je suis resté bouche bée pendant 30 secondes !

Oh my god !
Bref, j'ai mangé du chat

Bref, j’ai mangé du chat !

Après deux bonnes heures je sens que l’ambiance n’est plus la même, ils ont bien picolé, l’un tenait même plus les yeux ouverts et s’est fait engueuler par sa femme qui est venu le chercher donc j’en profite pour commencer à plier les affaires. C’est alors qu’ils me demandent de l’argent. Même si je pensais naïvement que c’était un apéro de bon cœur, je trouve ça normal de leur payer les bières consommées et ça ne me choque pas. Mais ce qui me fais tiquer c’est qu’ils ont l’air de me demander beaucoup d’argent… Et là je commence à moins apprécier. Ils me font des signes en me montrant les gens du village et un cageot de bière vide… ils arrivent péniblement à prononcer « 15$ » et je rigole en leur disant NON ! Ensuite ils me montrent un billet de 100 000 KHR = 22€, et là c’est un énorme NON qui sort, en leur montrant les 2 bières consommées. Je sens que je ne vais jamais m’en sortir, et j’ai 10 Cambodgiens autour de moi ^_^

Pendant la négociation, j’avoue avoir jeté un œil à mon scooter garé à 5 mètres de moi en analysant les possibilités d’évasion

 

Mais j’en ai vite conclut que le temps de me lever, courir, mettre le contact… je serais foutu !
Heureusement à ce moment, une guide Laotienne avec ses 2 clients, passe devant nous et la voilà qui parle Français. Elle me voit en galère et vient faire la traductrice . OUF ! Elle m’annonce qu’ils me demandent de payer les bières, ce que j’avais compris sauf que je lui explique que j’en ai bu que 2 donc j’accepte de les payer mais que je ne vais pas rincer le village pour l’apéro. Elle a réussi à faire la médiatrice et leur a demandé le prix des 2 bières.
Je m’en suis sorti en donnant un billet de 5000 KHR = 1.11€ pour les deux bières et j’ai décampé au plus vite 🙂
J'attire du monde dans le village
Mes potes d'apéro
Pote d'apéro
Tout le monde veut ma casquette
Une fois échappé de cet apéro-piège, j’ai ensuite pris un bateau hors de prix – ~ 20€ – pour aller sur le fleuve en bateau et atteindre le lac pour voir les vrais villages flottants. C’était sympa mais en fait il y a 25min de traversée sur la rivière, puis on passe en bateau au milieu du village flottant ça va très vite, et on retourne vers Kampong Khleang… tout ça pour 20€ je me suis un peu étranglé ! Vive le tourisme.
Une maison flottante
Traversée de maison dans une bassine...
Ecole flottante

Siem Reap

Siem Reap est une ville sympa, la vie n’est pas chère et on y fait beaucoup la fête. Tout se passe dans la « pub street », une rue touristique qui devient entièrement piétonne la nuit de 17h à 6h et c’est fiesta party ! Pour ma part après avoir fait 1 mois au Laos, relativement isolé de toute grosse activité fêtarde, j’ai apprécié les quelques jours à Siem Reap et de revenir dans un environnement urbain avec des bars, de la musique et la fête. Mais je pense que si j’avais commencé mon voyage en Asie par cette ville je n’aurais pu apprécié de la même façon 🙂
Pub street de Siem Reap
Rencontre de locaux en boîte
Animation de nuit à Siem Reap
Van cocktails
Pub street de Siem Reap

Malheureusement mon séjour au Cambodge s’arrête là et je ne suis pas allé visité le sud par manque de temps et de « redondance » avec ma prochaine destination qui est le sud de la Thaïlande : Phuket et ses îles.

🔥97 vues
2

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Commentaires:

  • Avatar

    Anonyme

    4 février 2020

    tres belles photos….

    reply...

Poster un commentaire