Top

Vendredi 4 octobre 10h15, l’Himalaya se dévoile au dessus des nuages alors que nous encore en avion. C’est grandiose et ça promet pour la suite. Le visa a été rapide à obtenir grâce à la pré-demande en ligne.

L’anecdote du visa

Au Népal il existe des visas 15 / 30 / 90 jours et qui ont chacun un prix différent forcément. Je ne sais pas pourquoi je pensais qu’il existait un 45 jours ^^ Alors lorsque j’ai réservé le trek de 28 jours je me suis dit que j’allais rajouter quelques jours pour faire le safari au parc national. Ce qui m’amène à 33 jours de séjour au Népal. Je réalise que je suis un bouletos lorsque le douanier me demande de payer le visa de 90 jours à 120 EUR, alors que la madre à côté de moi s’en tire à 45 EUR pour son visa 30 jours. Ca fait cher les 3 jours de séjours supplémentaires !

L'Himalaya vue du ciel

Conseils de TotoLe conseil de Toto :

Faire la pré-demande en ligne fait gagner énormément de temps à l’aéroport, on évite de faire la queue aux bornes avec les trois quart de l’avion.  Cependant il est préférable d’organiser ses dates de voyages de manière à optimiser le visa qui corresponde au voyage. Ne faîtes pas comme moi !

🔥115 vues

Le bagage perdu ?

Il est temps d’aller récupérer les bagages… en fait non le mien n’arrive pas… l’organisation de l’aéroport laisse à désirer… mais on ne s’énerve pas c’est les vacances 🙂 il y a énormément de sacs sans propriétaires et hors du tapis d’un côté, et la moitié d’un A350 qui attend encore sa valise de l’autre. Du coup ça me rassure un peu et je me dis que je ne suis pas le seul à ne pas avoir de valise… jusqu’au moment où je comprends qu’il faut faire son propre tri …

J’ai beau trier et tout retourner, toujours pas de valise… mais après 45 minutes d’attente, la voilà qui arrive pépouze sur son tapis – C’est fou la sensation de bonheur qui nous envahit lorsqu’on l’aperçoit – et à la sortie de l’aéroport le dépaysement est total. Tous les sens sont en éveil, les premières minutes nous font comprendre qu’on n’est plus du tout en France, ni même en Europe… L’aventure commence et c’est vraiment génial !

Kathmandou, le dépaysement

L’arrivée à Kathmandou se fait en plein milieu du Dashain, une fête hindoue qui s’étale sur 15 jours. Le mauvais côté c’est que cela ramène énormément de monde, les rues sont bondées et il est difficile de circuler en voiture, mais le bon côté c’est qu’on peut assister à des événements qu’on ne verrait pas en temps normal : procession, offrande, sacrifice de chèvres, défilés …

Après avoir posé les affaires à l’hotel, rencontré le guide ainsi que nos futurs amis de Trek, on part en balade se perdre dans les rues, s’imprégner de la culture locale tout en allant en direction du temple buddha stupa aussi appelé Monkey temple. Oui il y a pleins de singes qui gardent le territoire, mais ils sont très sympa (cf Episode 1 des aventures de Toto).

Lui il prépare une connerie
Conseil de singes pour savoir comment attaquer les hommes
Singe pas content

Premières impressions

Lorsqu’on arrive à Kathmandou, on ressent immédiatement la pauvreté, la poussière et la pollution. On ne peut pas le nier c’est un fait, et presque tous les Népalais portent un masque antipollution, c’est ce qu’on constate en arrivant et en se baladant. Prendre la route avec un taxi est particulièrement amusant et on ne sait pas vraiment s’il y a un code de la route : pas de feu, pas de stops, on se double à coup de klaxon, on dépasse la ligne blanche en roulant de l’autre côté, au final ils se créent leur propre voie. Après renseignement auprès des locaux, il existe un permis de conduire Népalais et apparemment il n’est pas si facile que cela à obtenir.

Masque antipollution au Népal
Hé Thierry, on a un problème sur le 157e câble...
Bishnumati River, Kathmandou
Népalaise au bord de la rivière

Ce qui se cache derrière

En réalité, si on regarde plus loin que ce qui se passe devant nos pieds, on y voit des gens accueillants et très souriants. Ils n’ont pas le quart du confort qu’on trouve en France et pourtant, au fond ils sont bien plus riches que nous car ils savent vivre. Malgré la pauvreté qui les entoure, les Népalais ne sont jamais stressés, ni énervés, ils ont une cuisine proche de l’Inde et c’est très goutu. Même lorsque l’on fait des choses interdites les choses se règlent dans le calme. Par exemple, je me suis fait engueuler par un militaire pour une photo lors d’un défilé royal mais il m’a juste fait un signe sans pression, puis il nous est arrivé de ne pas payer l’entrée dans la vieille ville de Kathmandou, totalement involontairement en pensant qu’on nous vendait l’entrée d’un temple… Ils ont fait un petit « hooo » et ne nous ont pas rattrapé. C’est en ressortant de l’autre côté qu’on a compris qu’il fallait payer le ticket pour contribuer à la restauration des monuments suite au tremblement de terre de 2015.

Le Deliveroo Népalais

Je pose ça là

Cet article n’est pas un guide touristique, il ne raconte pas tout ce qu’on peut trouver à Kathmandou, ni quoi visiter. Il raconte simplement les aventures de Toto, et ce qu’il a vécu en 24 heures là-bas avant l’expédition dans l’Himalaya. De même pour les photos, il n’y a qu’un extrait pour l’article. La totalité des photos du Népal seront mises dans un album photo consultable fin octobre après le Trek.

🔥115 vues
2

Ma vie est trop compliquée pour tenir dans un texte de présentation, mais ce que je peux dire c'est que j'ai toujours rêvé de voyager autour du monde et découvrir de nouvelles cultures. Aujourd'hui, j'ai emballé mes affaires, quitté mon travail et je suis tous les jours dans un endroit magnifique ... Il ne manque plus que ma patatas fritas

Commentaires:

  • Avatar

    Anonyme

    9 octobre 2019

    Tu nous embarque dans ton rève; dommage que je sois trop vieux mais je suis curieux

    reply...

Poster un commentaire